Le Luberon

Le massif  du Luberon émerge au milieu des plaines; situé entre les Alpes et la Méditerranée, il est un paradis secret au cœur de la Provence.

L’Aiguebrun est la seule rivière qui coule le long du massif, creusant profondément le plateau des Claparèdes; celui-ci permet grâce à la combe de Lourmarin, de distinguer à l’est le grand Luberon, à l’ouest le petit Luberon , deux entités au relief très différents.  Le Luberon jouit d’un climat à la fois méditerranéen et montagnard, ce qui en fait un pays frais au soleil chaud («300jours de soleil/an).

Les hivers sont relativement doux, entrecoupés de froid vif. Les pluies de courte durée en Automne et au Printemps, sont très vite chassées par un Mistral affaibli par sa traversée du «Rhône», ce qui permet au Luberon de retrouver son ciel bleu et sa luminosité éclatante. Le Luberon , c’est aussi ces villages perchés sur leur promontoire rocheux: Bonnieux, Lacoste, Menerbes, Lourmarin, Ansouis, La Tour d'Aigues, Cucuron,...   tous détenteurs d’un passé culturel, d’une histoire riche en évènement.

Il se trouve en plein cœur de la Provence. Ce site est d'une beauté exemplaire grâce à la multiplicité de ses paysages : montagne, vallée, grande étendue de plaines avec des champs de lavande, de vignes, de coquelicots, ...

Vous pouvez découvrir, au cœur des villages, d'authentiques ruelles verticales pleines de charme, flanquées de pierres sèches patinées par les siècles et habillées d'une couverture de fleurs.

Le parc naturel du Luberon

Le parc naturel régional du Luberon est un parc naturel en Luberon, massif montagneux peu élevé (1125 m au Mourre Nègre) qui s'étend d'est en ouest entre les Alpes-de-Haute-Provence et le Vaucluse et qui comprend trois « montagnes » : le Luberon oriental, le Grand Luberon et le Petit Luberon. Il abrite une faune et une flore d’une exceptionnelle diversité ainsi qu’un patrimoine architectural et paysager de grande valeur.  valeur. Cliquez sur le logo pour accéder au site officiel du Parc du Luberon


En décembre 1997, le Luberon a été officiellement admis par l’UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture) dans le réseau mondial des réserves de biosphère (MAB). En 2004, le parc naturel régional du Luberon a été admis dans le réseau des géoparcs européens (European Geoparks Network) soutenu par l'UNESCO.

La majeure partie des hauteurs du massif se situe dans une zone protégée où toute culture est interdite. Cependant, sur les contreforts du massif, on retrouve des arbres fruitiers (principalement amandiers, cerisiers, oliviers) et des vignes. Cette culture est très ancienne et l'on estime que les premières implantations de vignobles en Luberon remontent à l'installation des Romains dans le Luberon en l'an -120.

Une appellation d'origine contrôlée (AOC) « Côtes du Luberon » regroupe de nombreux producteurs.   Historiquement, l'élevage du ver à soie fut très important dans le secteur du Luberon, mais il a disparu. De nombreuses bâtisses, principalement des mas, ont gardé des traces de ces magnaneries (pièces dédiées à l'élevage du ver à soie). On produit aussi dans le Luberon du miel (apiculture) et on élève des chèvres pour la fabrication de fromages.

Cliquez ici pour voir l'Atlas du Luberon

Le Luberon Coté SuD sur Youtube

Cliquez ici pour télécharger le guide pratique du Luberon

Voir la vidéo TV5Monde le Vaucluse et Luberon