La Magnanerie

 

Les environs de La Magnanerie et le Luberon à pied.

 

 

Depuis quelques années, l’on note une belle recrudescence pour la randonnée à pied, randonneurs chevronnés ou du dimanche, certains massifs se prêtent bien à la découverte pour les marcheurs de tous les niveaux et c’est bien le cas du Luberon.

Quelques précautions avant de partir…

Il faut simplement pouvoir s’adapter, et prendre quelques précautions avant de partir.
Cela peut paraître un peu naïf mais il est conseillé de se munir d’une bonne parie de chaussures, d’eau, d’un repas et quelques aliments énergétiques ; en été, un chapeau, des lunettes, voire de la crème solaire ; en hiver, un coupe-vent et un vêtement chaud.
Un bon couteau, un bout de ficelle, cela peut toujours servir, ainsi que du sparadrap, en cas de bobo sur le chemin.

ATTENTION, les belles journées ensoleillées de l’été incitent aux longues promenades mais attention au coup de chaleur. Il faut boire beaucoup. Lorsqu’on part en randonnée, il est plus prudent d’interroger la météo ou les gens du cru, cela peut éviter certaines déconvenues, le Luberon est une montagne qui a ses caprices.

 

Bref, amateurs de balades et de randonnées en tout genre, prenez le temps de découvrir le Luberon par les sentiers de pays et les chemins de grande randonnée.


C’est l’occasion de pénétrer au cœur d’un pays aux milles facettes : riches faune et flore, villages pittoresques, sites remarquables, panoramas imprenables sur la vallée… ici, le tourisme vert revêt une vraie dimension humaine.
Pour en savoir plus:

Il existe différents types de documentation en vente à l’Office de Tourisme d'Ansouis ou de Pertuis :
Topo guide « le Parc Naturel Régional du Luberon » avec 24 idées de promenades et randonnées,
N’hésitez pas à contacter les associations spécialisées dans la randonnée pédestre :
 

Vous souhaitez découvrir le Luberon en profondeur accompagné par un professionnel (brevet d'Etat Accompagnateur en Montagne):
Les Yeux Ouverts (famille Lopez) à La Bastidonne au 04 90 07 54 02 ou 06.20.39.80.75 e-mail: lopez.claude@free.frbr>

--------------------------------------------------------------------------------

AUX ALENTOURS D'ANSOUIS 

Durée : 2 h
Nombre de kilomètres : +- 5
Notre avis : moyen (chemin en pente)
Parking : place sainte Elzéar

Ce circuit permet de découvrir une vue panoramique d’un des plus beaux villages de France. En montant boulevard des platanes, à gauche de la place, là où coule une source, descendre la rue puis  prendre vers la  droite. Suivre le chemin qui deviens rocailleux jusqu'au "Vallat", traverser la rivière et prendre à gauche le chemin montant. Déjà à cet endroit ont peut admirer le versant Sud du village. S’engager tout droit vers la vers le haut de la colline. En haut, perchée sur celle-ci vous pourrez bénéficier d'une vue panoramique sur le village et ses environs. Revenir sur vos pas à Ansouis et prendre un rafraîchissement sur la place au "Bar des Sports".

 

--------------------------------------------------------------------------------
AUX ALENTOURS DE CUCURON

Durée : 2 h
Nombre de kilomètres : 5
Notre avis : facile
Parking : place de l’étang

Ce circuit permet de découvrir l’un des plus beaux villages pittoresques du Luberon. Au fond de la place de l’étang, prendre la route du stade. A la patte d’oie, s’engager sur le chemin de gauche qui remonte le vallon. Au fond de celui-ci, avant une zone de terrasses plantées d’arbres fruitiers, emprunter à gauche le sentier en épingle qui monte à la chapelle de l’Ermitage, perchée sur la colline. Revenir sur vos pas. Emprunter le GR9 et revenir à Cucuron par le chemin de petite randonnée.

 

--------------------------------------------------------------------------------
 

LE VERSANT SUD DU LUBERON 
 

Pour une journée-promenade : emportez votre pique-nique, vous trouverez toujours un espace sympathique pour vous poser.

Durée : 5 h
Nombre de kilomètres : 10
Parking : place du village de Cabrières d'Aigues ou parking à côté du boulodrome Notre avis : moyennement facile (longue montée)

Sur les traces des troupeaux dont la présence, de tout temps, a contribué à façonner le paysage actuel. Découverte des crêtes sommitales du Grand Luberon et de la végétation méditerranéenne typique de ce versant sud.

Emprunter la rue qui monte entre le bar et la boulangerie. Après l’épicerie, prendre à gauche puis à droite pour rejoindre la piste qui sort du village et se dirige vers le Luberon.

L’itinéraire traverse le territoire viticole produisant des vins de grande qualité, d’appellation d’origine contrôlée « Côtes du Luberon ». Les autres cultures traditionnelles du Luberon sont ici présentes : vergers de cerisiers, truffières, oliviers.

Quittant la zone agricole, la piste s’engage sous la pinède de pins d’Alep, remonte à flanc de coteau le ravin du Règue (sillon en occitan) et franchit un alignement de collines à hauteur d’un petit col. De là, un point de vue se dégage sur une large cuvette (appelée combe de versant en géologie) boisée de pins d’Alep située au pied des pentes abruptes du Grand Luberon, couvertes de chênes verts. Laisser à gauche le chemin des Courbons.

A l’endroit où la piste tourne à droite à angle droit en direction du Jas de Pécou, la quitter pour suivre le sentier qui grimpe fortement sur la montagne du Luberon. Après une série d’épingles, on atteint la crête sommitale au Coteau des Gamates.
L’itinéraire emprunte alors la ligne de crête en direction de l’est. Il franchit successivement cinq mamelons.
On rejoint la piste DFCI (défense contre l’incendie) au niveau d’une citerne. De ce point, il est possible d’atteindre en 15 minutes aller-retour, l’abri du Gros Collet. A la citerne, amorcer la descente par le sentier qui débute à flanc sous couvert forestier.
Suivre vers la droite la piste DFCI de Piémont en passant devant le Jas de Pécou (bergerie restaurée par le Parc). Au cours de ce trajet horizontal, la piste est située sur l’axe d’un pare-feu arboré qui a été en grande partie créé pour le pâturage d’un troupeau de chèvres du Rove. Un troupeau ovin a pris le relais pour l’entretien.
Le retour à Cabrières se fait par la même piste qu’à la montée.
 

--------------------------------------------------------------------------------
 

LES GORGES DU REGALON 
 

+- 20 Km d'Ansouis

Sur la route (D 973)  entre Mérindol et Cavaillon, les gorges de Regalon sont bien indiquées.
Depuis le parking ,suivez le chemin qui part vers le nord en direction des gorges

 

Itinéraire: - il associe la découverte du versant sud du "Petit Luberon" à celle de l'épopée vaudoise.
- le parking à l'entrée Est du village est le point de départ de la balade.
Se diriger direction ouest, traverser le village tout droit devant , sortir par la rue de la Muse. A droite, musée et centre d'information de l'Association d'études Vaudoises et historiques du Luberon.


Au bout de 5', prendre à droite la montée vers le mémorial des Vaudois (panneaux d'information sur l'époque, l'histoire Vaudoise). La montée est courte, raide à travers les ruines. Des panneaux retracent l'historique des lieux.
Au sommet, une table d'orientation très bien faite, offre une vue panoramique vers le Petit Luberon ainsi que la vallée de la Durance.


Redescendre jusqu'à la rue de l'A-pied et se diriger à gauche (Est) puis de suite prendre encore à gauche une piste jusqu'à un cairn. Ici monter à gauche un petit sentier menant à "Peyre plate", atteint 1h00 après le départ.
Un croisement se présente, laisser la piste de droite et continuer tout droit à travers une jeune plantation de cèdres. La végétation est classique, romarin, pins d'Alep, pin noirs, cèdres en prime. Le lieudit "Sadaillan" est atteint après un forte descente dans la forêt.
 

Prendre à gauche (panneau indiquant "Fond de l'Orme") et suivre le chemin le long d'un champs de vignes. Avant la fin de ce champs, prendre un petit sentier (GR)sur la gauche, le suivre jusqu'à "Fond de L'Orme".
Ici un croisement. Aller tout droit,(laisser la grande piste à droite ainsi que le chemin conduisant à la maison forestière) pour rejoindre un chemin goudronné menant au domaine de St-Phalez.
Cet immense domaine, est un haut-lieu de l'histoire vaudoise.
 

Juste avant le domaine, prendre à droite les GR6 et GR7 permettant à travers la forêt, le contournement du domaine.
Au débouché de la forêt, continuer tout droit et entamer une descente assez raide qui croise une piste. Tourner à gauche et suivre jusqu'au prochain croisement.
 

Prendre à droite et longer le grillage à mouton jusqu'au bout de celui-ci. Un panneau indique "gorges de Régalon", quitter la piste et suivre en descendant le long du grillage jusqu'au fond du vallon. Suivre le balisage jaune et l'ancien Gr.
Au bout d'une demi-heure de cheminement dans les gorges, l'on rencontre une borne à un croisement indiquant "ferme du rat", prendre cette direction pendant 10' afin de sortir des gorges et s'installer dans une petite clairière propice à une pause après 3h00 de marche depuis le départ du matin.

Descente dans les gorges qui contrastent avec la rudesse du plateau, sortie de celle-ci au bout de 3/4 h. Continuer jusqu'au parking puis aller sur la gauche pour remonter le chemin de la Thuilière et s'engager au bout, à droite, dans un petit sentier, à travers la forêt balisage jaune).
Ce sentier chemine à travers un replat peuplé de bruyères en fleurs à cette époque. Impossible sur sols calcaires, leur présence est liée à un affleurement de sable amené là à une époque plus que lointaine. Suivre jusqu'aux ruines de la ferme de "les Cachots, en face de les deux Gueules", au-dessus d'une belle oliveraie. Continuer par le balisage jaune jusqu'au village et au parking (2,5 km de bitume), seule fausse note de cette superbe balade.

Nous espérons que vous aurez passé un agréable moment dans cette belle région.
 

Vous trouverez plus d'informations au topo-guide Le Parc Naturel Régional du Luberon à pied, document édité par la Fédération Française de la Randonnée Pédestre (14, rue Riquet – 75019 PARIS ; tél. : 01 44 89 93 93) et le Parc Naturel Régional du Luberon (60, place Jean Jaurès – BP 122 ; 84440 APT Cedex ; tél. : 04 90 04 42 00).
 

 

 Retour haut de page